Le SPAM double impact, vous connaissez ?


Vous connaissez tous la signification de SPAM ou de message indésirable ou encore de pourriel. Nous vous proposons désormais le terme de "SPAM à double impact" pour désigner un nouveau phénomène chez nos ennemis les plus sournois : les SPAMMERS, ces personnes envoyant massivement des messages indésirables dans le but de nuire. Il s'agit, en résumé, d'une tactique qui détourne les systèmes de Blacklists qui servent à lutter contre le SPAM !

Pourvue d'une longue et solide expérience dans les services Web notamment ceux de la messagerie électronique, notre société a pu constater une nouvelle tendance pour le moins pernicieuse dans l'envoi de SPAM ces derniers mois. Jusqu'alors, un SPAMMER visait à envoyer des messages en masse au plus grand nombre en espérant - sans aucune garantie - ennuyer le plus grand nombre d'utilisateurs, ou encore, saturer le plus possible l'infrastructure informatique en charge des services de messagerie visées.
Avec la maturation des services en temps réel de blocage sur des listes (RBL), la constante évolution des systèmes antispam en ligne ou en application locale, les SPAMMERS savent leurs menaces réduites.
Il existe de nombreux systèmes de listes de blocage (dites RBL ou Blacklists) sur le Réseau. L'un d'entre eux est aujourd'hui utilisé par les SPAMMERS eux-mêmes pour vous lister, vous utilisateurs, dans les listes noires ! Un comble ! C'est le SPAM à double impact : le premier impact consiste à polluer votre messagerie et le deuxième, à vous ajouter dans une liste noire !

Grâce (ou plutôt à cause) de "merveilleux" informaticiens allemands (UCE PROTECT - Service BackScatterer : http://www.backscatterer.org/index.php?target=home) qui ne sont pourtant pas des hurluberlus, un service met en liste noire pendant 4 semaines tout système de messagerie qui envoie un message à des adresses qu'ils maintiennent uniquement à cet effet. Il s'agit d'adresses email Catch-All AntiSpam qui comme l'appellation anglaise l'indique, ont pour but d'accepter tout mail afin de piéger l'expéditeur en liste noire.
La pénalisation du Backscattering est déjà discutable en elle-même car dans de nombreuses situations, elle devient contre-productive. Surtout lorsque les SPAMMERS ont décidé d'utiliser très astucieusement les adresses Catch-All Antispam de UCE PROTECT pour envoyer les messages indésirables en masse et demander aux systèmes de messagerie ciblées de renvoyer des mails de confirmation, qui, du coup, vont attérir ... chez UCE PROTECT ! Devinez la suite : UCE PROTECT va se faire une joie de vous placer en liste noire. Si cela vous arrive, vous ne pourrez rien faire d'autre que d'attendre 4 semaines pour votre délistage ou alors, vous devrez payer la modique somme de 72 € pour être supprimé de la liste. Il vous restera également la possibilité d'ignorer ce service, heureusement encore peu implémenté dans les serveurs de messagerie, à l'inverse des autres services RBL d'UCE PROTECT.

La lutte contre le SPAM devient un véritable progrès, qu'on se le dise !

Auteur :
Mis en ligne : Mardi 10 Août 2010